Si vous êtes à la recherche des informations sur la marque française Pleyel, vous ne auriez pu trouver un meilleur endroit! Vous trouverez ici des faits sur la marque Pleyel ainsi que des aperçus de l’amitié franco-polonaise avec Chopin et de la vie culturelle à la Salle Pleyel. De plus, vous découvrirez combien valent les pianos Pleyel, retrouvez un petit aperçu des modèles et vérifiez l’âge de votre instrument!

Table des matières

  1. À propos de la marque Pleyel
    • Le compositeur autrichien commence la fabrication de pianos en France
    • SALLE PLEYEL – le centre de la culture et de la carrière parisienne de Fryderyk Chopin
    • Pleyel, Gaveau, Erard ou Schimmel? Le sort de l’entreprise aux XXe et XXIe siècles
  2. Modèles de pianos droit et de pianos à queue Pleyel
  3. Quelle est la valeur d’un piano à queue Pleyel?
  4. Quand mon piano Pleyel a-t-il été fabriqué?
  5. Je souhaite vendre / acheter un piano Pleyel


This image has an empty alt attribute; its file name is chopins_pleyel-768x463-1.jpeg

1. À propos de la marque Pleyel

Commençons par le début … C’est en Europe que commence toute l’industrie de la production de pianos à queue, puis de pianos droit  qui a progressivement  »conquis » le monde entier. L’inventeur du premier piano à queue au monde, Cristofori, vient bien sûr d’Italie, c’est pourquoi ce pays est considéré comme le début des pianos. Cependant, le développement de l’instrument, de nombreuses améliorations et l’engagement de la production sont surtout attribués à l’Allemagne. À titre de comparaison, la marque de pianos la plus célèbre et la plus appréciée Steinway & Sons n’a été fondée en Amérique qu’en 1853 (grâce aux efforts d’un émigré d’Allemagne – Heinrich Steinweg).

Le compositeur autrichien commence la fabrication de pianos en France

En écrivant sur Pleyel, il faut se rendre en France. C’est ici que Ignaz Pleyel – musicien et compositeur d’origine autrichienne, a commencé son activité au début du 19ème siècle. L’entreprise a été fondée en 1807 et s’appelait à l’origine « Pleyel et Cie » (Pleyel & Co.). C’était une autre idée de Ignaz, qui avait déjà connu de nombreux succès en tant que musicien, éditeur de partitions et d’œuvres musicales.

Le succès de l’usine Pleyel a pris du temps et beaucoup d’efforts ont été mis en production. Bien que la marque soit devenue très connue et appréciée, les premières années ont apporté plus de pertes que d’avantages. Les constructeurs sous la supervision d’Ignaz Pleyel n’ont pas abandonné leurs efforts, même si ce n’est qu’après plus d’une décennie que l’entreprise a commencé à augmenter visiblement son efficacité. Dans les années 20, le piano à queue Pleyel a été reconnu et récompensé lors d’une exposition internationale, et il y avait de plus en plus de succès. Outre la France, les instruments ont également atteint d’autres pays européens, et plus tard également au-delà des frontières de l’Europe.

Vers 1815, le fils aîné, Camille, rejoint son père – en tant qu’associé commercial, il était en charge du marketing et des ventes, mais pas seulement! Il avait déjà voyagé avec Ignaz, explorant les secrets du monde des musiciens et artisans créant des pianos. Il a également développé de nombreux contacts internationaux avec des artistes. Camille était aussi un pianiste professionnelle exceptionnelle, appréciée même par Chopin. Cependant, il a consacré sa carrière au développement de la marque Pleyel.

SALLE PLEYEL – le centre de la culture et de la carrière parisienne de Fryderyk Chopin

Après la mort de son père en 1831 Camille a repris l’entreprise (qu’il avait déjà dirigée dans les années précédentes) et l’a dirigée avec Auguste Wolff. Fait intéressant, grâce à Camille, les activités de la marque Pleyel sont allées encore plus loin – un élément important des activités culturelles était la création 20 ans plus tard des salons « Salle Pleyel ». Leur rôle a été important dans les débuts et dans le développement de carrière de nombreux artistes, dont Fryderyk Chopin. À partir des années 30, il donne des concerts dans les salons Pleyel – ses débuts ont lieu en 1832. Chopin n’était certainement pas un musicien prêt à donner des concerts, il a lui-même écrit plusieurs fois sur l’énorme stress qu’il ressent avant le concert. Une vingtaine de concerts de Chopin ont eu lieu dans la Salle Pleyel, ce qui est un nombre impressionnant – compte tenu du fait que dans toute sa vie d’adulte, Fryderyk Chopin n’a donné que 30 concerts. Il a également joué son dernier concert dans les Salons en 1848. Fryderyk avait une relation étroite avec Camille, elle est documentée dans les collections des biographes et visible dans la correspondance que les amis ont échangée entre eux.

Il est remarquable que les Salons Pleyel aient été utilisés jusqu’en 2015,  un rôle culturel incontournable à Paris en tant que principale salle de concert! Le fait interessant est que la marque Pleyel était un favori incontestable de Fryderyk Chopin. Il préférait les pianos Pleyel et c’est sur eux que Chopin a pratiqué et composé.

Les pianos Pleyel ont également été choisis par des artistes tels que Claude Debussy, Edward Grieg, Maurice Ravel, Arthur Rubinstein, Camille Saint-Saëns, Igor Stravinsky et Richard Strauss.

Les instruments ont été améliorés et récompensés, et des bureaux de vente en dehors de Paris étaient également situés en Angleterre, en Belgique et en Australie. L’une des innovations techniques est le raidisseur en fer forgé pour le cadre en bois (1825). Ce n’était pas un cadre entièrement en fer (celle a été introduite à une période similaire aux États-Unis), bien que vous puissiez également trouver de telles références. Une invention importante – déjà du 20ème siècle était le « Pleyela », modelé basé sur le pianola américain.

Après la mort de Camille, August Wolff a dirigé avec succès l’entreprise pendant environ 30 ans. Ensuite, Gustave Lyon – un ingénieur qui a dirigé l’entreprise au tournant des XIXe et XXe siècles – est entré dans l’histoire de l’entreprise en tant que propriétaire et innovateur.

Pleyel, Gaveau, Erard ou Schimmel? Le sort de l’entreprise aux XXe et XXIe siècles

L’une des périodes les plus difficiles pour l’entreprise a été les années 30, lorsque la crise économique n’a pas épargné l’industrie du piano. La gamme de production a progressivement diminué et cette tendance n’a pas changé pour le mieux. Dans un premier temps, il a été décidé de transformer la société en société par actions (Pleyel SA). En 1961, la société Pleyel entre en coopération avec les marques déjà fusionnées Gaveau-Érard (qui étaient autrefois les principaux concurrents). Et 10 ans plus tard, trois marques coopérantes ont été achetées par l’usine Schimmel. Ce n’est qu’après 23 ans que la production est revenue en France. Il convient donc de noter que tous les pianos Pleyel, Gaveau et Érard fabriqués de 1971 à 1994 ont été basés sur les produits Schimmel et fabriqués dans l’usine allemande de Braunschweig.

Le retour en France s’est fait grâce aux compagnies Musique Partenaires et Rameau. Au début du XXIe siècle, Hubert Martigny – le nouveau propriétaire de la Salle Pleyel – rachète ces trois marques en les transformant en Manufacture Française de Pianos. Ce fut un grand événement, car les pianos Pleyel ont de nouveau visité les « Salons ». Cependant, la production a pris fin en 2013. Ce moment fut longtemps considéré comme la fin définitive des opérations de Pleyel. Cependant, 3 ans plus tard – en 2016, la marque a été rachetée par le distributeur européen d’instruments de musique – la société Algam. Cet événement a abouti à la création d’une nouvelle usine française et a démarrer la production asiatique (Pleyel Chine).

Ainsi, la marque Pleyel fonctionne sur le marché depuis plus de 200 ans!


2. Modèles de pianos droit et de pianos à queue Pleyel

L’un des pianos à queue les plus populaires était le modèle 3-bis de 164 cm. Il a été basé sur le modèle F, appelé ainsi depuis 1926, après avoir changé, entre autres, la construction du cadre. Jusqu’à la reprise de l’entreprise par Schimmel (1971), environ 15 000 exemplaires ont été produits. Ces pianos à queue sont parfaits pour la rénovation. Le modèle 3 (204 cm), produit dans les années 1906-1937, était également extrêmement populaire.

Dans les années 1950, cependant, les pianos à queue de concert Grand Patron (245 cm) étaient populaires. Parmi les modèles de concerts, on peut également distinguer le Modèle 1 et AL.

Des exemples de pianos à queue de concepteur et de collection fabriqués à partir d’une combinaison de variétés de bois uniques, produits en petites quantités, comprennent, entre autres 1937 de Jacques-Emile Ruhlmann (il s’agit d’une réplique de l’original de 1937) ou Dream d’Alberto Pinto (seuls 3 modèles ont été produits).

Vous trouverez ici plus d’informations sur les modèles contemporains régulièrement produits et sur les pianos de collection uniques.

Veuillez trouver ci-dessous une liste de modèles contemporains de pianos droit et de pianos à queue Pleyel:

Pianos droit

ModèleHauteurLargeurLongueurPoidsPrix
P124124 cm148 cm63 cm235 kgVérifier sur Klaviano
P131131 cm149 cm66 cm260 kgVérifier sur Klaviano

Pianos à queue

ModèleHauteurLargeurLongueurPoidsPrix
P170104 cm150 cm173 cm327 kgVérifier sur Klaviano
P190103 cm150 cm190 cm352 kgVérifier sur Klaviano
F170174 cmVérifier sur Klaviano
F190104 cm150 cm190 cmVérifier sur Klaviano

3. Quelle est la valeur d’un piano à queue Pleyel?

Compte tenu du fonctionnement à long terme de la marque Pleyel, il est important de prendre en compte la variété des instruments fabriqués dans les usines au fil des ans. Vous pouvez certainement trouver une gamme de pianos sur le marché dans divers états- certains instruments plus anciens qui n’ont jamais été restaurés, d’autres pianos partiellement remis à neuf ou des pianos plus récents prêts à jouer. Par conséquent, il est presque impossible de présenter une fourchette de prix.

Cependant, nous avons une solution! Les consultants de Klaviano offrent une aide professionnelle pour déterminer le prix approximatif afin de permettre aux propriétaires de juger la valeur d’un instrument Pleyel. Nous vous suggérons également de vérifier le prix des instruments Pleyel dans le moteur de recherche Klaviano.


4. Quand mon piano Pleyel a-t-il été fabriqué?

Pour obtenir la réponse à cette question, vérifier le numéro de série de votre instrument, puis trouvez-le dans les dates suivantes:

Numéros de série des pianos Pleyel

1805 – 1

1810 – 760

1815 – 1420

1820 – 2100

1825 – 3106

1836 – 5010

1843 – 10000

1848 – 15000

1854 – 20000

1857 – 25000

1861 – 30000

1864 – 35000

1866 – 40000

1870 – 47500

1875 – 60000

1880 – 77500

1885 – 85000

1890 – 100000

1895 – 112500

1900 – 122500

1905 – 133000

1910 – 149000

1915 – 163100

1920 – 168850

1925 – 177250

1930 – 188000

1935 – 194566

1940 – 197314

1945 – 199636

1950 – 202000

1955 – 204801

1960 – 206545

1965 – 208209

1970 – 210700

1975 – 215800

1980 – 227800

1985 – 237300

> 1989 – > 240000


5. Je souhaite vendre / acheter un piano Pleyel

Peut-être envisagez-vous de vendre un instrument Pleyel et vous vous demandez comment le faire? Nous sommes heureux que vous soyez venu ici! C’est un excellent endroit pour vendre votre piano Pleyel.

Le but du portail Klaviano est de connecter le client avec le vendeur. Ainsi, vous pouvez à la fois ajouter votre offre et trouver des instruments intéressants dans votre région.

Si vous avez des doutes ou des questions sur la marque Pleyel, vous pouvez également contacter un consultant Klaviano.